LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE VERS L’AVANT


comites-de-quartierUn petit tournant du mandat municipal, ce matin, avec l’installation des nouveaux comités de quartier. Plutôt qu’un long développement sur le sujet, vous trouverez ci-dessous l’intervention que j’ai faite à cette occasion :

« Monsieur le Maire,

Monsieur le Conseiller municipal délégué,

Mesdames et messieurs les élus,

Mesdames et messieurs les membres des Comités de quartier,

Mesdames, Messieurs,

 

 Il y a un peu plus de six ans, la Ville de Lomme prenait la décision de se lancer dans une expérience : l’expérience de la démocratie participative et des Comités de quartier. Il ne s’agissait pas d’un bond dans l’inconnu, bien entendu, puisque Pierre Mauroy avait été à la fois précurseur et visionnaire, en créant les Conseil de quartier à Lille dès 1978, près d’un quart de siècle avant que la loi du 27 février 2002 ne les rendent obligatoires pour les villes de 80 000 habitant et plus.

 

Rien ne nous obligeait par conséquent, au regard de la loi, à faire le choix des Comités de quartier à Lomme. Rien, sinon votre conviction Monsieur le Maire, qu’il y avait là une ouverture vers un approfondissement de la démocratie locale, vers un dialogue renforcé avec les lommoises et les lommois, vers un enrichissement et une diversification des formes de la construction de notre ville, et même vers une co-construction du projet commun.

 

Car le rôle des Comités de quartier s’étend bien au-delà des quartiers. Il s’agit de partager une vision du développement de la ville, au nom de l’intérêt général. Partager… c’est-à-dire par le débat, le dialogue, l’explication, l’information et l’argumentation. Et ce débat ne vise pas à l’unanimité, mais à l’enrichissement du projet, à son amélioration par la participation des membres des Comités de quartier.

 

Et je souhaite ici remercier à la fois les animateurs et les membres des anciens Comités de quartier, pour la manière dont ils ont su prendre en compte et intégrer dans leurs débats cette dimension d’intérêt général, et se projeter au-delà du quartier pour participer à la réflexion sur l’avenir de la ville. Cela a été vrai pour les questions de sécurité, de stationnement, de circulation, d’urbanisme, notamment.

 

La démocratie participative n’est pas un système alternatif, mais complémentaire à la démocratie représentative, et c’est bien le suffrage universel qui fait le choix du projet politique, de l’orientation générale. C’est par conséquent le Conseil communal, avec la légitimité du suffrage universel, qui in fine décide.

 

Mais vous avez montré, Monsieur le Maire, l’importance que revêt à vos yeux la démocratie participative et les Comités de quartier, en nommant au début de ce mandat un Adjoint délégué à la citoyenneté et, rattaché à lui, un Conseiller municipal délégué à la Démocratie participative. Je veux saluer une fois de plus le travail qui a été mené par Denis Vinckier pendant de nombreux mois, et dont il nous décrira la méthode dans quelques instants.

 

Au moment du bilan et des projets, il fallait synthétiser à la fois les avancées et les difficultés, prendre en compte les souhaits et les regrets, intégrer l’exigence de renouvellement et de parité. Ces principes ont été compris par tous, et ce travail a été mené à bien. Il a demandé de la patience et du temps. Du premier jet à la version finale de la délibération et de la Charte que nous avons présentées lors d’un récent Conseil communal, il s’est passé neuf mois, et l’ouvrage a été remis sur le métier à de nombreuses reprises.

 

L’ensemble de cette démarche est d’ailleurs représentatif de la démocratie participative toute entière : présentation des principes – concertation – débat avec les représentants des quartiers d’une part, les élus d’autre part – mise au point d’une version finale – vote par le Conseil communal.

 

Nous voilà donc au seuil non pas d’une nouvelle aventure, mais d’un nouvel épisode de cette aventure. Nous l’abordons avec expérience et enthousiasme, avec sérénité et espoir.

 

Mesdames et messieurs les membres des Comités de quartier, votre responsabilité est grande. Nous vous demandons d’être des partenaires de l’action municipale, d’imaginer avec nous l’avenir de votre quartier dans la ville, d’imaginer aussi le développement de la ville dans votre quartier, de nous faire partager votre expérience. Nous faisons appel à votre sens des responsabilités et de l’engagement. Nous comptons sur votre implication, votre réflexion, votre sens des responsabilités, votre intérêt pour la chose publique, votre passion de l’intérêt général.

 

N’étant soumis à aucun lien hiérarchique, ou à aucune autorité quelconque émanant de la municipalité, les Comités de quartier exercent donc leur droit de parole le plus librement qui soit dans le cadre qui leur est fixé, et au sens où l’entend le scientifique et philosophe Albert Jacquard : « La liberté n’est pas la possibilité de réaliser tous ses caprices ; elle est la possibilité de participer à la définition des contraintes qui s’imposeront à tous ». Quel enjeu ! Alors, soyons libres, ensemble ! »

NOUVEAU DEPART…


Ambiance très adaptée pour l’installation du Conseil communal de Lomme, hier matin. A la foi solennelle et empreinte d’une certaine émotion. C’est à la fois un nouveau départ, un programe ambitieux, et aussi la victoire d’une démarche, celle de l’association avec Lille. Le symbole aussi de la volonté, affirmée par Yves Durand dès après la proclamation des résultats en mairie de Lomme le 9 mars, de travailler avec tous ceux qui partagent les valeurs de l’équipe municipale et la démarche en question. C’est pourquoi Marie-Eve Brabant, représentante des Verts qui étaient partis au combat municipal en liste séparée, occupera un poste d’Adjointe au Maire. C’est pourquoi aussi Denis Vinckier, qui s’est « engagé loyalement aux côtés d’Yves Durand« , a été désigné conseiller municipal délégué chargé de la démocratie participative. Nouveau départ…

 

MERCI !!!


Merci de tout coeur à toutes celles et ceux qui ont bien voulu m’accorder leurs suffrages ce dimanche, pour le second tour des élections cantonales. Merci de votre confiance, surtout. Je mesure le poids de la charge et les enjeux. Merci à ceux qui m’ont apporté leur soutien : Yves Durand, bien sûr, et l’ensemble des socialistes ; Lise Daleux pour les Verts ;  Jean-Pierre Staelens pour le Parti Communiste, et le conseiller général sortant Modem Denis Vinckier. Je me suis engagé à vous associer et vous informer de l’action que je vais mener au cours de ce mandat. Ce blog continuera a être notre lieu de dialogue et de rencontre. A très bientôt. L’installation du nouveau Conseil général a lieu ce jeudi. Je vous en dirai donc plus cette semaine. 

Retrouvez l’ensemble des résultats ici : http://www.ville-lomme.fr/tiny/Lomme.php?rub=11

Pour le 2ème tour, RASSEMBLEMENT DES FORCES DE GAUCHE ET DE PROGRES


appel-a-voter-2nd-tour.jpg

%d blogueurs aiment cette page :