54 500


54 500… et même un peu plus. C’est le nombre de repas qui ont été servis par les Restos du coeur de Lomme pour la seule campagne 2009-2010. Un chiffre qui laisse rêveur, et dont on peut craindre qu’il sera supérieur, hélas, pour la campagne 2010-2011. D’autres structures nous donnent des signes plus qu’inquiétants. Ainsi, 80% des Centres communaux d’action sociale (CCAS) de ce pays ont vu cette année leur fréquentation, c’est-à-dire les sollicitations, augmenter d’au moins 30%. A Lomme comme ailleurs. Ainsi, on sait que le quart des jeunes de ce pays, entre 18 et 25 ans, sont en recherche d’emploi. Ainsi, la presse se faisait l’écho il y a quelques jours encore, de ces personnes salariés, qui ont un emploi, obligées de se loger… dans leur voiture. La faute aux dettes, la faute aux prix des loyers, la faute aux montants des cautions…

Ce n’est plus seulement la précarité qui s’étend, mais la pauvreté. Je veux ici tirer tirer un grand coup de chapeau à tous ceux qui à Lomme, oeuvrent dans le champ de la solidarité. Les Restos du coeur bien sûr, qui font un travail remarquable et inlassable, mais aussi le Secours populaire, et toutes les associations lommoises qui, pour la plupart d’entre-elles, participent sous forme de dons ou de participations diverses, à cet élan de générosité malheureusement indispensable.

%d blogueurs aiment cette page :