Le Projet éducatif global lommois s’enrichit et s’approfondit…


Conseil municipal un peu particulier hier soir à Lomme, puisqu’il était privé. L’occasion de faire le point, sans avoir de délibération à voter formellement, sur deux dossiers importants : Humanicité et la version 2 de notre Projet éducatif global (PEG). On notera qu’aucun membre de l’opposition municipale n’a jugé bon de faire le déplacement. Après tout, ce n’était qu’un conseil municipal… Sans la presse, il est vrai…

Je laisse de côté pour le moment Humanicité, nous y reviendrons largement dans quelques temps, pour vous parler du PEG. Pourquoi 2 ? Parce qu’il y a six ans déjà que nous avons mis en place la première version, avec nos amis lillois et hellemmois. L’ambition du PEG est à la fois d’une grande simplicité à exprimer, et d’une grande complexité à mettre en oeuvre. Il s’agir de faire en sorte d’harmoniser et de coordonner le travail de tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, participent de l’éducation de nos enfants, dans le but de donner une dimension pédagogique à chaque temps vécu par l’enfant (la maison, l’école, les loisirs). C’est vrai de l’Education nationale évidemment, au coeur du dispositif, mais aussi des parents, des associations, des structures municipales ou institutionnelles. Résultat, une multitude d’actions ont hémergé depuis six ans, que beaucoup de lommoises et de lommois connaissent : ALSH thématiques, forum parentalité, Labo2Langues, clubs Coups de Pouce, etc.

Mais tout dispositif doit être évalué. Nous avons souhaité (toujours avec les deux autres communes associés) faire appel, pour ce faire, à un cabinet extérieur, donc totalement neutre et objectif dans cette affaire. Le Copas, c’est son nom, a en outre réalisé un travail particulier sur le PEG lommois.  Nous ne nous lancerons pas de fleurs, mais la synthèse de ce travail est assez flatteuse pour les élus et les services lommois qui se sont impliqués quotidiennement au service de cette ambition depuis des années. Le Copas insiste notamment sur la structuration de la « gouvernance » du PEG (une commande politique claire, un comité de pilotage efficace) et sur la solidité des initiatives et des partenariats mis en place.

Nous reste à faire voguer désormais le PEG2. Nous le ferons en tenant compte des propositions du Copas. Il nous faut renforcer encore les relations avec le tissu associatif lommois, et renforcer le travail avec la tranche d’âge adolescente. Ce sera d’autant plus facile que le Conseil général du Nord va lancer un Projet éducatif global départemental pour les collégiens. Beaucoup de travail en perspective donc, mais dans le cadre d’une ambition et d’un projet passionnants. Dans le cadre, aussi, d’une politique gouvernementale totalement catastrophique à l’égard de l’école en général, désormais considérée comme un « produit » qui peut être soumis, comme n’importe quelle automobile ou brosse à dents, aux lois du fameux marché.

UNE EXPO A VOIR


Je vous recommande vivement l’exposition des travaux d’élèves de maternelle et de primaire que j’ai eu le plaisir d’inaugurer hier soir dans le hall de l’hôtel de ville de Lomme. Plus de 1200 élèves ont participé, à l’initiative du Denier des écoles laïques, avec leurs enseignants et Dominique Delmotte, conseiller pédagogique, à cette petite aventure. Autour de thèmes prédéfinis, c’est pour les enfants une véritable découverte de l’art et de la culture. Découverte des formes, des matières, de la capacité de leur imaginaire. Découverte pour certains d’entre-eux, souvent les plus en difficultés, que l’école n’est pas forcément le lieu du jugement définitif auquel ils perdraient à tous les coups. En art, on n’est pas en effet bon ou mauvais, on n’a pas tort ou raison, la réponse n’est pas vraie ou fausse. Découverte aussi, donc, d’une capacité à oser sans avoir peur de la sanction. Découverte du monde aussi, dans toutes ses dimensions. On peut remercier chaleureusement tous ceux qui se sont investis autour de ce travail, avec le soutien de Mr Licourt, inspecteur de l’Education nationale, et de Chantal Lepot, Présidente du Denier, pour ce moment fort de ce que nous avons inventé ensemble à Lomme : le Projet Educatif Global, où tous ceux qui maîtrisent un moment de l’éducation, travaillent ensemble sur des objectifs communs… pour le bien des enfants. Chapeau !

Parents enfants


Une petite visite, tout à l’heure, aux ateliers parents-enfants qui se déroulent le samedi matin à la Maison du Citoyen de Lomme. Peu de choses en apparence : quelques parents quimains viennent se livrer à des activités manuelles avec leurs petits. En apparence… car c’est un vrai travail de fond qui est ici mené, et qui permet de faire bouger beaucoup de choses dans les familles. On n’imagine pas à quel point le simple fait d’être « ailleurs » qu’à la maison, avec un « autre » (en l’occurence la personne qui anime ces ateliers), pour partager un travail effectué « ensemble« , peut transformer une relation. J’avais déjà eu l’occasion de le constater l’an dernier autour d’un atelier de rénovation d’une entrée d’immeuble. Tout ce qui ne se dit pas, ou ne se disait plus, entre les parents et leurs enfants, pouvait s’exprimer d’une manière ou d’une autre durant le travail encadré. Et pourtant, l’appartement des uns et des autres était, dans la plupart des cas, un ou quelques étages au-dessus seulement…

Et j’ai pensé ce matin à la réunion publique d’hier soir, organisée à la salle du Denier sur le thème de l’éducation. Constat que le gouvernement considère l’école comme un simple lieu de transferts de données… alors que nous voulons qu’elle soit un vrai lieu et un vrai moment d’apprentissage de la vie. L’école n’a pas pour seule mission de transmettre des « éléments », mais de donner aux futurs adultes les outils qui leur permettront de devenir des hommes dignes de ce nom, capables de maîtriser le monde qui les entoure, voire de le contester. Le Projet Educatif Global de la ville de Lomme (PEG) amplifie cette ambition en l’élargissant à tous les acteurs de l’éducation, et donc les parents. D’où ces ateliers parents-enfants qui, mine de rien, sont tous simplement essentiels.

%d blogueurs aiment cette page :