Chiffres à méditer (merci Antoine)


A qui ont bénéficié les baisses d’impôts ces dernières années en France ?

La fondation de centre gauche Terra Nova a étudié, sur la base des documents budgétaires, l’ensemble des mesures fiscales annoncées et mises en oeuvre depuis 2002, parmi lesquelles la réforme de l’impôt sur le revenu ou le « bouclier fiscal ». Elle conclut à « une logique étonnante de « redistribution à l’envers » : 20 milliards d’euros par an, plus d’un point de la richesse nationale, sont pris chaque année aux classes moyennes pour être redistribués aux ménages les plus aisés », soit les deux tiers des baisses d’impôts.

( Article paru dans l’édition du Monde du 06.10.09)

SIGNEZ ET FAITES SIGNER !


Le paquet fiscal c’est tout simple à comprendre : 15 milliards (oui : milliards) d’euros de réductions d’impôts, renouvelées chaque année, pour la toute petite minorité de Français qui ont les revenus les plus élevés. Concrètement, en 2008 , ce sont 834 contribuables disposant d’un patrimoine de plus de 15 millions d’euros (oui : millions) qui ont reçu un chèque de 368 000 €, avec les félicitations de Nicolas Sarkozy. Signez et faites signer !!!

INQUIETANT ?


Je vous livre telle que je la reçois, l’information que me transmet un ami, et la livre à vos remarques. Si vous en impotssavez plus….

« Salut,
Par curiosité, j’ai appelé le centre des impôts de Lomme concernant la suppression du deuxième tiers. La personne m’a répondu qu’elle n’avait aucune info et qu’il fallait joindre la trésorerie.
La seconde personne au bout du fil m’a annoncé que le 2ème tiers, c’était pour mai 2009 ; d’ici là ils auront reçu la marche à suivre SI cela se confirme !
J’ai demandé qu’elle s’explique : « officiellement, nous ne sommes pas au courant et rien n’a été anticipé pour mettre en place cette réduction d’impôts : si cela devient officiel, nous en seront avertis. Actuellement, ce n’est pas d’actualité… »

FASCINANT SARKOZY !


Oui : fascinant… dans la mesure où l’on a réellement l’impression d’avoir affaire à une sorte de phénomène unique au monde. Car la prestation télévisée du Président de la République, hier soir, est tout bonnement incroyable. Oh, certes, il s’est montré plus modeste (en apparence) qu’à l’accoutumé, moins sur de lui, et a vraisemblablement accusé le coup des deux millions de manifestants qui, la semaine dernière, avaient centré leurs slogans sur sa personne. Mais pour le reste… Alors que toute l’Europe, et les Etats-Unis, ont logiquement mis en place des plans de relance qui s’appuient sur l’investissement ET la consomation, Sarkozy continue à agir seul dans son coin, comme si de rien n’était, et en profite pour accéder à l’une des demandes les plus symboliques du patronat : la suppression de la taxe professionnelle. Cette taxe constitue, faut-il le rappeler, l’une des ressources principales des collectivités locales. La supprimer ne peut en aucun cas répondre à la crise, surtout quand on sait comment l’Etat compense ces dernières années les « manque à gagner » qu’il génère auprès des collectivités. Le reste des mesures sociales… ce ne sont pour le moment que des dossiers à l’étude, pour lesquels Sarkozy s’est bien gardé de donner la moindre certitude et les moindres délais. Non, la seule chose certaine c’est que les entreprises ne paieront plus d’impôt à partir de l’année prochaine. Les Français, eux… attendront on ne sait quoi, on ne sait quand.

Donner aux riches et prendre aux pauvres


p.jpg« La France dont je rêve est une France qui ne laisse tomber personne, une France qui est comme une famille où le plus faible, le plus vulnérable, le plus fragile a droit à autant d’amour, autant de respect, autant d’attention que le plus fort ». C’est ce qu’expliquait Nicolas Sarkozy, trémolos dans la voix, au soir du 1er tour de l’élection présidentielle, le 22 avril dernier. Huit mois plus tard, où en est-on de ce ce bel engagement ?

Côté riches : 7 milliards d’Euros de baisses d’impôts pour les plus aisés ont été votés cet été. Cela correspond aux deux tiers du budget de l’enseignement supérieur. Au titre de cette loi, 1000 contribuables dont la fortune est supérieure à 15,5 millions d’euros profiteront chacun d’une baisse d’impôt de 270 000 euros. C’est le fameux bouclier fiscal qui ne protège que ceux… qui n’en ont pas besoin. Je n’invente pas ces chiffres, c’est le rapport d’un député UMP, Gilles Carrez, qui les annonce. De même, les frais de succession au décès d’un conjoint d’un couple avec deux enfants disposant d’une fortune de 1,5 million d’euros seront réduits de 72 000 euros. Ce couple peut désormais céder à ses trois enfants 900 000 euros de patrimoine tous les six ans sans payer de droits.

Et côté pauvres ? Au premier janvier prochain, une franchise s’appliquera sur les dépenses maladie sans prise en compte des revenus. Les plus modestes y seront de leur poche de 50 euros l’an. A la mi-novembre, la ministre de la Justice, Rachida Dati, a annoncé qu’elle envisageait la mise en place d’un forfait – dont le montant n’est pas encore déterminé – pour les personnes démunies bénéficiant de l’aide juridictionnelle, ceux qui n’ont pas les moyens de se payer un avocat.

Et çà ne fait que commencer…

%d blogueurs aiment cette page :