LES TONS CHANGENT !


« Hollande candidat crédible » nous dit Le Point ; « Hollande à l’Elysée » explique France Soir ; « Face à face mordant Hollande Juppé« , pour Europe 1 ;  « Hollande ose la révolution fiscale » constate la Tribune en pointant « des mesures habiles » ; « Hollande homme des solutions » sur Atlantico.fr (un site pas vraiment proche de l’actuelle opposition).. J’en reste là car la liste (Carla liste ?)  pourrait être bien longue. Le constat que l’on peut faire en cette fin de semaine cruciale pour François Hollande, c’est un retournement total des opinions émises jusqu’ici à son endroit. Toute la presse, et vraiment TOUTE la presse, salue à la fois le meeting du Bourget et le débat d’hier soir soir face à Alain Juppé. Plus personne dans la majorité (quoique, j’attends avec impatience le prochain tweet de Nadine Morano) n’entonne le refrain du candidat sans idée, flou et sans consistance. Hollande a eu raison d’attendre fin janvier pour se lancer, quitte à exacerber l’impatience de ses partisans. Il a montré sa capacité à ne pas dévier de sa ligne de conduite, avant de dévoiler un programme plus que solide, et dont la crédibilité n’est même plus contestée réellement. Du coup les opinions nuancées comme celles de Valérie Pécresse (« Hollande un danger pour la France et les français ») apparaissent comme des anecdotes, quand elles apparaissent… Le fait que Sarkozy ait envoyé Alain Juppé au front hier soir est un autre signe. Car Juppé c’est du solide et de l’expérimenté. Dans les cordes Sarkozy ? Méfions-nous des ressources de cet homme-là… mais aussi de sa capacité à mobiliser tous les moyens de l’Etat – scandaleusement d’ailleurs- au profit de sa non-candidature actuelle. Dimanche soir, ce sont pas moins de six chaînes de télévisions qui retransmettront la prestations du Président de la République. Nous verrons bien la tonalité des médias lundi matin, mais il n’en demeure pas moins que les vents tournent et que les tons changent !

Publicités

« En 2012, l’avenir aimera de nouveau la France » – Martine Aubry.


Unanimité ! C’est à l’unanimité que le Conseil national du Parti socialiste a voté hier matin pour le projet qui avait précédemment été longuement présenté par Martine Aubry. Disons-le : le fait est assez rare pour être souligné. Mais au-delà de cet aspect purement interne au PS, c’est une marche supplémentaire qui vient d’être gravie dans la reconquête du pays. Et il ne s’agit pas ici de préparer une simple alternance politique traditionnelle,  mais bien de proposer une alternative politique. Le socle des propositions, c’est le constat que le libéralisme est à bout de souffle, que la société inégalitaire qui a été sciemment construite par Sarkozy est au bord de l’explosion, que les mutations industrielles, écologiques et environnementales imposent un autre mode de pensée, et donc de nouveau modes d’action. C’est en cela que ce que nous proposons est véritablement en rupture, trace d’autres perspectives, et peut enfin rendre un espoir crédible à ce pays. Produire autrement, réguler la finance, partager le travail, promouvoir le développement solidaire, préparer l’avenir avec et pour la jeunesse, assurer l’égalité des droits, des personnes et des territoires : le programme est solide et les premières propositions que nous avons mises en avant ont immédiatement été accueillies avec beaucoup d’intérêt, et surtout un assentiment très fort de la part des Françaises et des Français. 70% d’entre-eux, selon les premiers sondages, approuvent la création d’une Banque publique d’investissement, l’augmentation de l’impôt sur les sociétés pour celles qui privilégient les actionnaires plutôt que l’investissement, le plafonnement des salaires, la sécurité sociale professionnelle, les 300 000 emplois d’avenir…. et j’en passe beaucoup.

Un vrai projet de gauche, structuré, pour une société que le sarkozysme méprisant a mise à genoux au profit de quelques -uns. Je ne suis pas particulièrement adepte des grandes formules souvent aussi ronflantes que vides de sens, mais je pense très sincèrement qu’un espoir se lève enfin, que le PS le porte, et que le changement est au bout du chemin. Enfin le changement. Je vous propose de prendre connaissance de nos propositions, en consultant les deux documents ci-après. Le premier est une version courte du projet,  en une cinquantaine de pages. Le second est la version complète du document en plus de quatre-vingt pages. Pour ceux  – pourquoi pas ? – qui souhaiteraient aller en core plus loin, je tiens  leur disposition les textes qui ont été mis au point ces deux dernières années sur des aspects plus précis et qui ont alimenté ce projet (notamment sur la sécurité, l’égalité réelle etc.). Enfin, vous trouverez aussi la vidéo du discours de Martine Aubry, lors de ce Conseil national du PS.  Qui a dit que les socialistes n’avaient pas d’idées ?

2012 Le Changement version courte

2012 Le Changement version longue

%d blogueurs aiment cette page :