Cantonales : joie et inquiétude…


En remportant 24 des 40 cantons renouvelables dans le Nord, le PS reste la force centrale du Conseil général du Nord, totalisant 39 conseillers généraux sur 79. C’est évidemment un motif de grande satisfaction, qui permet au PS et à ses partenaires de conserver une très large majorité. Une pensée pour mes ex-collègues Laurent Houllier, Jocya Vancoillie, René Decodts, Brigitte Guidez, Jean-Luc Chagnon et Monique Denise. ..  et un chaleureux accueil pour ceux qui, tels Mehdi Massrour à Roubaix ou Alexandra Lechner à Lille, vont intégrer nos rangs après une brillante victoire. Un mot aussi pour Patrick Kanner, qui prendra les rênes de l’assemblée départementale jeudi, et qui sera à n’en pas douter un Président impliqué, fort de sa grande expérience, de sa notoriété et de la reconnaissance unanime dont il jouit déjà.

Satisfaction donc… mais inquiétude aussi. Vous connaissez comme moi les chiffres : hormis dans certains cantons, la participation globale dans le Nord aura dépassé les 41% de peu au premier tour, et dépassé 41,7% au second tour. Autant dire une abstention record qui interroge. Qui interroge d’abord sur l’offre politique en général, et il faut le dire du PS comme des autres partis. Nous avons séduit majoritairement ceux qui sont allés voter… mais majoritairement les gens sont restés chez eux. Désespoir sûrement et dans bien des cas, découragement aussi… Mais je crois que l’invraisemblable politique qui est menée par le gouvernement actuel a détourné les Français de la politique. Comme si, à force d’entendre à longueur d’interventions ministérielles qu’il « n’y a pas d’autre solution » que les restrictions dans tous les domaines, chacun s’était enfermé, découragé, désabusé. Comme si plus rien ne pouvait apporter l’espoir, faire bouger les choses… y compris la politique. Notre programme national sera dévoilé dans quelques semaines, mais on en connaît déjà quelques aspects qui, je le pense sincèrement, peuvent et doivent rendre espoir. Je ne les développerais pas ici, vous renvoyant au site du PS… mais nous en reparlerons très longuement bientôt.

Le deuxième motif d’inquiétude, c’est bien entendu la percée terrible du FN.  Bien sûr, l’abstention lui a profité mécaniquement, et dans certains cantons le nombre de voix totalisé par ce parti ne progresse pas. Mais une digue a lâché. Lorsqu’on est militant UMP aujourd’hui, on n’hésite plus, dans de nombreux cas, à reporter ses voix sur le parti de l’exclusion et de la haine. Sarkozy se comporte avec un cynisme extraordinaire,  faisant feu de tout bois, confortant au maximum le FN et ses thèses afin de se retrouver contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, sachant parfaitement qu’il n’a plus aucune chance face à un candidat ou une candidate socialiste. Le calcul est non seulement cynique, mais risqué. A jouer l’apprenti sorcier il risque d’être éliminé dès le premier tour, laissant PS et FN face à face… et la France dans un état lamentable, à reconstruire, à remonter. L’enjeu pour nous est unique, la tache immense : il s’agit ni plus ni moins d’offrir non pas seulement une alternance politique, mais un espoir, une alternative claire, et de bâtir, au fond, un autre type de société, qui donne sa chance à chacun, qui respecte la place de chacun, tout en redonnant un sens au collectif…

Publicités

Les 3 marches


Rarement on aura vu des candidats aussi discrets à des élections ! Alors qu’aura lieu la semaine prochaine le premier tour des élections cantonales, dans la moitié des cantons du Département (et de France), il n’y a quasiment aucun candidat UMP. Ou plutôt, il n’y a quasiment aucun candidat UMP qui ait le courage de faire figurer le logo de son parti sur ses affiches. Il n’y a plus que des indépendants de bonne volonté qui savent à peine qui est Nicolas Sarkozy, quand ils en ont entendu parler…  Si on considère que la politique consiste à défendre des idées et des valeurs au nom de l’intérêt général, il y a dans cette attitude une forme de fuite, pour ne pas dire de lâcheté politique, qui en dit long… Mais ces élections cantonales ne constituent qu’une première marche des trois que les socialistes doivent gravir dans les mois qui viennent. Gagner les cantonales dans toute la France, ce sera la première victoire de ce Parti socialiste que certains disaient morts et enterrés il y a deux ans, de ce Parti reconstruit par Martine Aubry qui lui a redonné sa crédibilité, et qu’elle a mis au travail. Le programme ensuite. A titre personnel, j’avoue être assez agacé par les commentaires de tous ceux qui ressassent, comme si c’était une évidence, que le PS n’a pas d’idées. Il suffit de se pencher sur la question, de faire un tout petit effort d’information, pour constater que le travail qui a été fourni ces derniers mois est impressionnant. Je ne le détaillerai pas ici, puisque le projet des socialistes sera présenté en mai prochain. Nous en reparlerons alors, et on constatera que les socialises sont prêts, non seulement à l’alternance politique, mais à une vraie alternative qui ira plus loin qu’on ne le croit. Les primaires enfin. Nous avons voulu ce processus, et il va fournir une occasion unique de fédérer autour d’un ou d’une candidate, autour d’un projet, autour d’un espoir. Nous devons réussir impérativement ces primaires, car elles vont impulser la vraie dynamique, forte, puissante, qui nous conduira vers la victoire en 2012.Car cette victoire est impérative. Imaginez la France avec Sarkozy réélu, n’ayant plus rien à perdre, s’en donnant à coeur joie dans ses délires ultralibéraux, communautaristes, haineux…. Cette victoire est impérative pour les Français.

Pour le 2ème tour, RASSEMBLEMENT DES FORCES DE GAUCHE ET DE PROGRES


appel-a-voter-2nd-tour.jpg

UNE NOUVELLE PAGE


Retrouvez dès aujourd’hui la nouvelle page du blog dans l’onglet « Mes propositions« . Elles sont évidemment ouvertes à la discussion et au dialogue. N’hésitez pas. A bientôt.

DES VOEUX DE HAUTE TENUE


Traditionnelle cérémonie des voeux du maire, hier soir à Lomme. L’exercice peut paraître un peu convenu, voire obligé… il n’en n’était rien. Beaucoup de monde, beaucoup de rencontres, beaucoup de dialogues, beaucoup de voeux, beaucoup d’amitié, d’encouragements, de rires…Et un discours d’Yves Durand qui donna la vraie hauteur de vue qui convient à cet exercice. Là aussi nous étions loin, très loin des petites propositions, des petites manoeuvres, des petits débats, des petits sujets, des gesticulations fébriles… Loin d’autres cérémonies de voeux.

Ce sont les vraies questions qui furent au coeur du sujet. Lomme et son identité, qu’on peut résumer au mot « solidarité« , décliné ici sous toutes ses formes, au plus près de vous, depuis des décennies, et qu’il nous faut protéger et continuer à faire vivre dans toute la métropole lilloise. Les valeurs qui nous animent, les positions qui sont les nôtres depuis toujours et qui forment notre colonne vertébrale, solide, ferme. L’attachement au rôle des associations qui font la vraie vie d’une ville, au désintéressement qui fait la beauté des nombreux bénévoles lommois. Et un appel à résister. A l’individualisme galopant qui fait le lit de ceux qui se détournent de l’intérêt général et fait se développer l’égoïsme si l’on n’y prend garde. A l’argent-roi, tellement mis en avant depuis quelques mois, et dont on voudrait nous faire croire qu’il est une valeur en soi.

Inutile de vous dire que j’adhère totalement à ce discours. Bien sûr parce que je partage les combats d’Yves Durand depuis près de vingt ans maintenant, et qu’il les mène avec passion. Bien sûr aussi parce que ces valeurs là ont toujours structuré mon engagement politique. Bien sûr enfin parce que ce sont ces valeurs que le Conseil général du Nord exprime dans ses politiques, sous la présidence de Bernard DEROSIER. Il viendra le confirmer bientôt à mes côtés. Voilà pourquoi, aussi, je souhaite dans le canton de Lomme porter ces actions, au sein de la majorité et du groupe socialiste du Conseil général. A bientôt.

SARKO SHOW ET VIE QUOTIDIENNE


canton.jpgLe Président de la République est à Lille aujourd’hui. Malheur à ceux à qui l’information aurait échappé (ils doivent être peu nombreux) et qui s’aviseraient de se rendre ce jour dans la capitale régionale. Pour faire simple : circuler et stationner y sera impossible une bonne partie de la journée. Cet immense déballage met en avant le contraste avec les préoccupations quotidienne des habitants du canton. Vous êtes très nombreux à me contacter par email via ce blog. Vous êtes très nombreux aussi que je rencontre depuis quelques temps : associations, particuliers, élus… Très nombreux à demander, à vous inquiéter, à proposer, à appuyer sur des points sensibles, à imaginer aussi. Loin, très loin du Sarko show dont, j’en suis certain, les Français commencent déjà à se lasser. Dans quelques jours j’aurai l’occasion d’exprimer mes propositions pour le canton de Lomme. Vous verrez que je vous ai écoutés et entendus. A bientôt. 

ALZHEIMER MIEUX PRIS EN CHARGE A LOMME


Samedi dernier, nous inaugurions avec Yves Durand le nouvel accueil de jour pour les personnes qui souffrent de la maladie d’Alzheimer, rue Anne Delavaux. Maladie terrible qu’on ne peut guérir à ce jour… mais qu’on peut maîtriser en partie. Superbe structure où les malades seront accueillis pour bénéficier d’un encadrement attentif, et où leur seront proposés toute une série d’animations et d’exercices centrés sur les habitudes du quotidien (faire la cuisine par exemple). C’est là le seul moyen, mais il est efficace, de repousser l’évolution d’une maladie qui coupe les malades de la réalité en les privant de leur mémoire. Moyen aussi de permettre aux familles de « souffler », tant les efforts des familles sont parfois épuisants. La mairie de Lomme a pu obtenir du Conseil Général du Nord, dont c’est la compétence, une implication très forte dans ce dossier. Près de trois ans de travail avec les services départementaux, mais le CG intervient en équipement, et aussi sur la prise en charge (en partie) des trois aide-soignantes qui entourent avec compétence et patience les malades.

Cet accueil de jour fait partie d’une ensemble de projets qui vont donner une offre complète en matière d’accueil gérontologique à Lomme. Nous aurons l’occasion d’en reparler : la transformation du foyer-logement Les Roses en EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), et la reconstruction de la maison de retraite Gilbert Forestier, d’ici 2011 près de la Maison des Enfants avenue de Dunkerque. Nos anciens le méritent… et le personnel aussi. J’ai pu constater hier encore, comme chaque année à l’occasion du petit spectacle de Noël qui est organisé, l’incroyable dévouement dont il fait preuve, à la fois avec compétence, bonne humeur et humanité. Qu’ils en soient chaleureusement remerciés.

La symbiose ville-conseil général est dans le domaine du développement de ces projets un atout indispensable. 

 

%d blogueurs aiment cette page :