SUR MES PROMENADES HEBDOMADAIRES A LOMME…


Rdv du  Maire2 mars2013vf - pour blogC’est Candide qui m’a finalement incité à écrire cet article. Non pas le célèbre Candide de Voltaire, personnage naïf, innocent et inoffensif,  simple mais presque simplet… mais le Candide assidu lecteur de ce blog, qui aurait du reste dû se choisir un autre pseudonyme, tant il n’est lui-même ni naïf, ni innocent, ni simplet loin s’en faut. Je le remercie du reste très sincèrement de ses commentaires réguliers. Il me faut reconnaître que nous sommes rarement en accord, quel que soit le sujet d’ailleurs. Candide m’apostrophe, tantôt me vouvoie, tantôt me tutoie, Candide me promet que la roue tournera, tempête, regrette Nicolas Sarkozy (et l’assume, et c’est très bien comme cela), a décidé que le Président de la République s’appelle désormais Hollandréou, s’alarme de la dictature qui a été instaurée dans ce pays il y a quelques mois, et dénonce l’hypocrisie de tous les élus de gauche, à commencer par la mienne bien entendu. Me permettrais-je de souligner que Candide et moi ne partageons pas la même notion de la sérénité, du dialogue, des arguments ?… Mais au moins Candide est-il là, avec son style et c’est bien. Je regrette seulement cette incapacité à sortir de l’anonymat, et peut-être une certaine agressivité un peu inutile, mais bon…

Donc, mon cher Candide me reprochait il y a quelques jours mes « Rendez-vous du maire », chaque semaine ou presque dans les rues de Lomme, en ces termes : « Avec vos promenades hebdomadaires, vous battez déjà la campagne pour les élections locales de 2014.«  Je dois avouer que, pour le coup, Candide m’en a (passez-moi l’expression) « bouché un coin ». Mais non, Candide ! Je ne me promène pas… J’ai simplement décidé, le jour où j’ai été élu maire, d’être un élu d’hyper-proximité. J’ai estimé que c’est en discutant, en débattant, en allant sur le terrain, en prenant en permanence le pouls de la ville, qu’on pouvait réellement la comprendre. Et ce que vous appelez « promenades« , ce ne sont pas forcément des parties de plaisir. Car les lommoises et les lommois n’ont pas leur langue dans leur poche… et ils ont bien raison 🙂 Certains jours, croyez-moi Candide, j’en prends pour mon grade : sur la circulation, sur la vitesse, sur le stationnement, sur la propreté, sur les travaux, sur la signalisation, sur la voirie, et que sais-je encore… Mais c’est cela la vraie vie : aller à la confrontation, prendre ses responsabilités, écouter… et ensuite mettre en branle tout ce qui est possible pour régler les problèmes. Je ne cache jamais la vérité à ceux que je rencontre. Quand c’est possible je le dis. Je dis aussi les impossibilités, les délais, les décisions qui ne m’appartiennent pas… et parfois mes refus aussi, quand j’estime qu’une demande entraverait l’intérêt général de la ville.

Je crois profondément qu’un élu local doit s’appuyer sur deux piliers : la vision globale du développement de la ville d’une part, la qualité de la vie au quotidien d’autre part. J’essaie de tout coeur de m’impliquer chaque jour dans ses deux aspects. Je ne suis pas détenteur de la baguette magique qui règle tout en un instant… mais je possède une vraie passion pour la mission qui m’a été confiée, pour ma ville et ses habitants. Quant aux élections municipales de mars 2014… Si mes promenades sont stratégiques, alors c’est que j’ai commencé ma campagne électorale dix-neuf mois avant l’échéance. Je serais bien le seul à partir si tôt…

Et si j’étais sincère, Candide ? Et si j’aimais vraiment profondément ce que je fais ? Et si par hasard j’étais motivé par des valeurs profondément ancrées en moi ? Et si c’était ma conception de la politique ? Cela ne vous a jamais traversé l’esprit ?… Voilà pourquoi je continuerai mes promenades, mes réunions publiques, mes très nombreux rendez-vous. Et peut-être, un jour, vous y croiserai-je…

Publicités

4 Réponses

  1. Bonjour,

    Faire l’éloge d’un lecteur assidu de ce blog est un compliment !

    Le temps des flatteurs serait-il arrivé ?

    Vous n’avez toujours pas répondu à l’interpellation à propos de la circulation sur l’avenue de Dunkerque entre la Maison des Enfants de Lomme et le Calvaire de Lomme situé à l’entrée de Capinghem. (voir commentaire sous billet précédent du 17 février 2013)

    Sur ce blog, vous pouvez apporter une réponse. Celles et ceux qui ne peuvent vous rencontrer lors de vos « promenades pré-électorales » aimeraient savoir à quoi s’en tenir.

  2. Bonjour,

    Ce matin, je suis allé à votre rencontre « sans succès » sur l’itinéraire que vous avez mis en ligne.

    Je pensais que vous alliez vous déplacer, précédé des majorettes et de la batterie – fanfare….. Une animation festive pour le quartier, digne d’un homme de culture.

    Rien. Quelle déception !

    Même pas un porte-voix signalant votre présence : « Braves gens, sortez… .. Le nouveau « Panurge » de Lomme est dans votre rue ! »

    J’ai questionné les gens du quartier. Ils ont remarqué juste un groupe de personnes bien fripés déambulant à pied de chapelle en chapelle avenue de Dunkerque.

    Avenue de Dunkerque, vous avez constaté de visu le stationnement « sauvage » sur les trottoirs.
    Qu’allez-vous faire pour y remédier ?

    • Quel dommage ! Beaucoup d’autres nous ont trouvés sans difficultés, sur le « trajet » indiqué. C’est pourquoi nous ne sommes quasiment pas allés avenue de Dunkerque, sauf pour rejoindre la rue du Flaquet comme prévu. Ce sera sûrement pour une prochaine fois. ce n’est vraiment pas de chance cher Candide… Je vous renvoie sur ma page Facebook pour que vous puissiez apprécier la manière dont nous étions « sapés », vous y trouverez des photos ! Je n’ose plus vous dire à bientôt 😉
      Cordialement
      RV

  3. Bonjour,

    Merci pour votre invitation sur face-de-bouc. Seriez-vous un « accro » de la cyber – administration et de sa cohorte d’emplois délocalisés ?
    Montebourde, le redresseur productif est-il au courant ?

    Quand au stationnement anarchique des véhicules avenue de Dunkerque à Lomme après la Maison des Enfants : silence radio.

    La réponse est donnée sur le site de la commune de Lomme – rubrique fusion / association avec Lille. Celle-ci a permis l’aménagement de l’Avenue de Dunkerque. Un rectificatif s’impose. « jusqu’à la Maison des Enfants ».

    Au-delà, cette voie a été « disqualifiée ». La qualité de vie au quotidien des riverains est un mirage.

    Question d’actualité : en 2015, élection de deux conseillers départementaux au lieu d’un conseiller général….. au nom de la parité, un homme + une femme.

    Le mariage pour tous en politique n’existe pas. Encore une discrimination !

    Vu que l’Assemblée Départementale compte plus d’hommes que de femmes, des mâles devront changer de sexe pour être réélus.

    Cette perspective vous enchante-t-elle ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :