Incroyable Hortefeux


Brice Hortefeux

Voilà donc maintenant le Ministre de l’Intérieur – Brice Hortefeux – et celui de la Justice – Michel Mercier –  qui s’étripent publiquement, à propos de la condamnation à de la prison ferme de plusieurs policiers. Qu’en penser ? Pour ma part, je crois que la question ne devrait même pas être posée… Car depuis quand les Ministres commentent, et même contestent les décisions de Justice ? Mais surtout, il faut quand même rappeler les faits, et redire de quoi on parle. Il s’agit ni plus ni moins de policiers qui on décidé tout simplement de rédiger à posteriori un faux rapport afin de faire accuser un innocent, le tout en pleine connaissance de cause. Verdict : entre 6 mois et un an de prison pour les sept comparses. Et alors ? Imaginez ce qui vous arriverait si vous vous avisiez de « bidouiller » les documents de l’entreprise dans laquelle vous travaillez, voire d’en fabriquer un faux, afin de faire accuser votre collègue ou votre patron ? Faut-il, de surcroît, rappeler que les policiers sont censés faire respecter la loi, et non la contourner, et protéger les citoyens, et non les piéger ? Face à cette condamnation, c’est l’étonnement qui étonne… Loin de moi l’idée de critiquer le travail au quotidien des policiers, qui exercent un métier terriblement difficile. Mais la loi s’applique à tous. Y compris à eux.

Que Brice Hortefeux, fidèle à la stratégie de provocation populiste de son maître, se permette de critiquer la décision de la Justice, est tout à fait invraisemblable. Dans quel régime politique vivions-nous, où les ministres claironnent sur les médias leur défiance vis-à-vis de la Justice de leur propre pays ? Comment seront traités, en revanche, demain, tous ceux qui auraient l’idée d’aller manifester devant le Palais de Justice pour afficher leur désaccord face à telle ou telle condamnation, comme l’ont fait certains policiers la semaine dernière ? Ce régime nous fait glisser depuis longtemps sur une pente dangereuse, celle du populisme, de l’intolérance, de la démagogie, de la brutalité. Pour quel bénéfice politique ? Sarkozy est au plus bas qu’aucun Président de la République a jamais été. Marine Le Pen recueille aux dernières nouvelles 28% d’opinions favorables…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :