« Réfléchir c’est commencer à désobéir » !


Souvenirs de service militaire : c’est avec cette phrase qu’un adjudant-chef que j’ai bien connu commençait chaque journée ou presque. Je n’ai jamais su s’il se contentait de lancer cela comme un simple slogan, où s’il entrevoyait la vraie démarche qui se cache derrière. C’est à cet adjudant-chef que je ne peut m’empêcher de penser ces jours derniers en lisant la prose gouvernementale sur la suppression de l’histoire comme matière obligatoire en terminale S. Précisons d’abord que cela touche quasiment la moitié des lycéens, qui vont ainsi se voir privés de l’enseignement d’une matière fondamentale.

Car l’étude de l’histoire, comme de la géographie, comme des disciplines artistiques, fait partie d’un vrai processus de formation de l’esprit. Y compris de l’esprit critique, d’ailleurs. C’est peut être cela qui gêne. Etudier l’histoire, c’est savoir mettre en perspective, c’est se livrer à l’analyse, c’est apprendre à se projeter… Tous les progrès humains, sociaux, toutes les avancées, les acquis ont été arrachés grâce aux combats menés au nom d’idéaux, de valeurs, qui n’auraient pu être portés sans cette dynamique. Etudier l’histoire, c’est en un mot réfléchir. Et c’est en « réfléchissant » qu’on devient un homme digne de ce nom. Pas seulement une machine à produire ou à faire des équations, docilement, sagement, comme le souhaite le gouvernement. L’homme qui pense est un homme qui comprend, qui se bat, qui se dresse, qui dialogue, qui échange. Il en va de même avec les disciplines artistiques, qui ouvrent l’esprit, qui titillent l’esprit critique, qui font découvrir d’autres lieux, d’autres cultures, d’autres raisonnement. En un mot, ces enseignements là font grandir. La politique gouvernementale est dans ce domaine d’une parfaite cohérence avec ses objectifs d’asservissement (oui : d’asservissement) de la société. Prochaine étape prévue : la mort de la philo. Cohérent.

Publicités

7 Réponses

  1. Merci Roger,

    Professeur d’histoire-géographie, je ne cesse d’alerter sur les menaces qui pèsent depuis 2 ans 1/2 sur cette matière jugée par nos dirigeants « dangereuse ». Cela me redonne du baume au coeur et du courage. Merci.

  2. Réfléchir, mes chers amis, mais vous n’y pensez pas ! De même, cet enseignement de l’histoire qui prétend explorer notre passé dans la longue durée et en tirer des enseignements et des connaissances, mais c’est tout simplement impensable !
    Comment ? On apprendrait aux gens à réfléchir ? A s’informer ? A poser les problèmes ? A explorer l’univers des possibles ? A bâtir des solutions raisonnées et construites ? Mais que diable est cette hérésie !
    La seule voie pour l’avenir, c’est bien sûr Lui, Notre Seigneur Nicolas Sarkozy !
    Le guide suprême de la France à l’heure des périls qu’elle traverse, celui qui est sa seule et unique lueur d’intelligence, envers laquelle il n’est nul besoin d’exercer d’esprit critique, c’est bien sûr et encore Notre Suprême penseur, Nicolas Sarkozy !
    Femmes et hommes de peu de foi, ayez confiance, ne vous posez donc pas autant de questions, Notre Sauveur Nicolas Sarkozy est là. Partis de nulle part il nous emmènera bien quelque part !
    Vous êtes tous libre de suivre le joueur de flûte ou le leader des lemmings !
    A bon entendeur salut !

    • vouloir suprimé l’Histoire et la Géo,quelle abération.
      une seule chose est juste ces que Sarkozy ne laissera pas de trace dans l’histoire.

  3. Ce débat nous l’attendons donc tous avec impatience. Mais quand aura-t-il lieu ?
    Merci de prévenir des modalités pratiques de cette réunion (jour, heure, lieu) dès qu’elles auront été fixées.
    Cordialement
    Frédéric Faucon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :